Étiquettes

, ,

J’ai avalé une tasse d’eau. Salée, très salée!

Je marchais comme à tous les jours sur l’avancement rocheux dans le but d’aller plus loin, de défier l’immensité. Depuis toujours.


Toute petite, je m’aventurais sur les rochers, au désespoir de mes parents qui craignaient pour ma sécurité. Une fois au bout de l’avancement, je m’accroupissais et tendais mes bras à la hauteur des épaules pour m’envoler. Je n’ai pas encore réussi cette manœuvre. Je ne possède pas le talent d’imiter les oiseaux… et même les avions qui l’accomplissent au quotidien.

Pourquoi doit-on noyer nos désirs à la seule raison d’une incapacité? Pourquoi, si je veux voler, je n’arrive pas le faire? Je sais. Avec un attirail coûteux et loin d’ici, je saurais relever ce défi. Ce que je veux, c’est voler par la seule force de ma pensée.

Aujourd’hui, comme à l’accoutumée, j’ai marché jusqu’au bout de l’avancement rocheux dans la mer. Une fois de plus, j’ai ouvert les bras pour les transformer en ailes. Après avoir gonflé mes poumons comme une montgolfière, je me suis élancée… puis j’ai avalé une bonne tasse d’eau salée.

Misère! Je ne demande pas la lune! Je veux simplement voler! Comme Pégase dans les nuages!

© Véronique Morel, avril 2019

© Crédit-photo : Luna Troizel – reproduction autorisée
https://www.facebook.com/lunatroizel