Étiquettes

, , ,

Vous vous dites « Mon enfant veut donner un cadeau à son enseignante. Quoi offrir? »

Vous voilà à la conquête des boutiques cadeaux pour dénicher l’objet original, celui que les autres enfants n’imagineront pas remettre à l’élue de leur cœur.

« Oh! Les beaux chatons peints sur cette tasse en céramique. »

Y a-t-il vraiment originalité à cela? Plusieurs objets utilitaires mettent les chats en vedette, pour le plus grand bonheur de leurs fans. Par contre, tout le monde aime-t-il les chats? Beau débat en vue.

« Oh! Quelle odeur qui me ramène à l’enfance. Oui, j’aime beaucoup! Je vais en prendre une douzaine. Attendez! »

À nouveau, vous vous retrouvez devant la question qui tue : idée originale ou pas? Plusieurs n’aiment pas le gingembre. Ces biscuits ramènent directement à l’enfance. Sauf qu’ils peuvent éveiller de douloureux souvenirs : se lever et constater que le biscuit laissé pour le bedon du Bonhomme à la barbe blanche n’a pas été croqué. Désolation mortelle pour l’enfant : ne plus croire au Père Noël. Quel rêve épouvantable!

« Oh! Un savon fait main, parfumé à la lavande. »

J’ai entendu dire entre les branches qu’il est délicat d’offrir des produits de toilette en cadeau. Certaines personnes peuvent y percevoir un message subliminal que son hygiène corporelle laisse à désirer. D’accord! Passons.

« Oh! Une boîte de chocolats. »

On ne résiste pas à du chocolat. Voilà le drame. La nuit n’est pas encore terminée que les chocolats ont tous été dévorés, avant même d’avoir été dégustés. Parce que les chocolats, ça se partage. Le cadeau irrésistible offert par l’enfant se transforme en frustration pour le professeur, après avoir payé la traite. Il ne reste, dans le fond de la boîte, que le chocolat le moins prisé, le plus ordinaire d’entre tous; bien sûr, celui que personne n’a voulu. Désolant!

« Oh! Un bijou. » « Oh! Un billet de loterie. » « Oh! Un pot de fruits confits. »

« Ho! Ho! Ho! »

L’enfant réclame l’émerveillement.

« La maîtresse nous montre à lire. Ça doit être qu’elle aime ça, les livres. » pense l’enfant.

Rien d’original dans un livre, me direz-vous. Et pourtant!

L’originalité, pour un livre, c’est de rouler sur l’autoroute empruntée par des centaines d’auteurs connus mondialement. C’est de se frayer un chemin vers des regards curieux, des personnes qui aiment explorer des sentiers inconnus, aller à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont eu l’audace de publier un livre par la seule force de leur passion, de leur détermination, sans le soutien d’un éditeur et d’un distributeur.

« Mon enfant, je te donne les sous pour acheter ce livre. Il se passe d’emballage avec pareille couverture! » (autre avantage : zéro déchet)

Couv_Courtepointe_C1